Published On: dim, nov 20th, 2011

[PREVIEW]The Darkness II

Après un premier épisode sorti en 2007 et développé par Starbreeze, The Darkness n’avait pas forcément trouvé son public malgré une certaine qualité du titre. Mais cela n’a pas découragé 2K Games pour autant et l’éditeur devrait sortir début 2012, The Darkness II. Cette fois-ci, le jeu est développé par Digital Extremes, à qui l’on doit récemment DarkSector mais surtout Unreal Tournament 2003. Autre changement, le jeu sortira aussi sur PC, à la différence du premier qui n’avait eu droit qu’aux consoles HD.

Si vous ne connaissez pas The Darkness, sachez que le titre est tiré du comic du même nom, crée par Marc Silvestri, David Wohl et Garth Ennis. Ce second volet se situe deux années après le premier, vous incarnez Jackie Estacado et vous apprenez sous forme de flashbacks qu’il est devenu le big boss de la Mafia Francheti. Vous vous retrouvez, bien attaché sur votre croix, face à Viktor et la confrérie de La Fraternité, groupement qui dans un premier temps souhaitait réduire à néant The Darkness et ainsi éviter que « le mal » se propage, mais qui au final s’est vu détourné de sa mission par un Viktor assoiffé de pouvoir, qui souhaite tout simplement mettre la main sur The Darkness. Il fera tout pour arriver à ses fins et usera de moyens de pression comme votre petite amie.

Visuellement, le jeu s’est vu légèrement retouché mais présente toujours cet aspect proche du comic, sombre, sanglant et violent dans un style « cell shading » pour imager un peu plus mes propos. A peine lancé dans la démo, un bon quart d’heure après le début quand même, arpès que l’on vous ait expliqué que vous pouviez allègrement user d’armes à feu dans chacune de vos mains, vous allez apprendre à faire avec votre coté obscur, et cela se présente sous la forme de deux tentacules, si l’on peut les appeler ainsi. Car de tentacules, elles n’en on que la forme et elles se terminent toutes deux par une gueule avec une mâchoire puissante, ça ressemble un peu à des murènes mais en plus gore (certains diront une hydre). Avec ces deux tentacules, vous allez pouvoir effectuer moult combinaison, agripper des objets pour vous en servir comme armes ou comme bouclier, mais surtout (sinon ce n’est pas « marrant« ) pour vous débarrasser d’ennemis. A vous les joies (oui j’assume le terme) de l’arrachage de bras ou de tête et bien pire, histoire de mettre en pièce le pauvre bougre qui aura eu le malheur de vous tirer dessus et de ne pas se tirer… de là. Oui, j’ai de l’humour.

Victime dans un premier temps, vos ennemis ont un peu fait marcher leurs méninges en s’adaptant à votre pouvoir et sont parvenus à déduire que s’il provenait de l’ombre, la lumière pourrait bien être votre faiblesse, votre kryptonite. Et ils ont vu juste, puisque ils useront et abuseront de lampe torche pour vous affaiblir, priorité donc pour vous de réduire au maximum les éléments sources de lumière, aussi bien lorsqu’ils utilisé contre vous que pour éclairer une pièce (tout cela géré par l’Evolution Engine, le moteur du jeu). Cette démo nous a également permis de prendre connaissance du gameplay du Darkling, à l’humour pipi/caca, qui vous accompagnera dans votre aventure et qui vous permettra d’avancer dans certaines phases de jeu. Comme par exemple, d’aller de l’autre coté du mur via les gaines d’aérations pour activer le courant et vous ouvrir une porte, sans oublier de charcuter au passage deux ou trois sbires de Viktor. Il n’y a pas de petit plaisir.

Ce jour là, 2K Games nous a également laisser prendre la main sur une seconde démo, plus aboutis, plus fine graphiquement, ce qui n’a fait que conforter l’impression de la qualité finale du jeu.
Jackie se retrouve dans un bordel clandestin, bien glauque je dois l’avouer (je ne peux pas vraiment vous en dire plus sur les scènes aperçues hélas), à la recherche de Venus, une indic, qui va vous fournir une arme pour fuir de cet endroit où il serait bon de ne pas trop tarder. Durant votre fuite, vous croiserez de nouveaux types d’ennemis. Ces derniers se sont réellement adaptés à vos pouvoirs avec des protections et de forts spots dirigés dans votre direction afin de vous faire perde le contrôle du Darkness. Autant vous annoncer la couleur, vous allez en baver comme un chien affamé devant un steak. Vous trouvez quelques images en fin de preview sur cette démo.

Dernier point qui a son importance, il vous sera possible d’améliorer vos capacités et votre armements via un quadrants: Le talent Shrine. Grâce à lui, vous pourrez faire évoluer vos armes à feu, votre santé, les pouvoirs liés au Darkness aussi bien dans les mouvements d’attaque que de mise à mort.

Il me tarde d’en découvrir encore plus sur ce titre, étant novice de l’univers de base, j’ai malgré tout pris du plaisir à prendre en main le jeu de Digital Extremes et lorsque l’on apprend que derrière le scénario du jeu se trouve celui qui rédige pour le comic, Paul Jenkins, c’est que 2K Games souhaite que le jeu soit le plus fidèle possible à l’ambiance du comic.

The Darkness 2 est toujours annoncé pour le mois de février 2012 sur Xbox 360, Playstation 3 et PC.

About the Author

-

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>