Published On: lun, fév 15th, 2010

HALO LEGENDS, les racines de la saga !

Ce jeudi, nous avons été convié par WARNER à une projection privé pour la sortie de HALO LEGENDS, je reviens pour vous sur cet évènement.



Warner, qui nous avait déjà gratifié d’Animatrix, série de courts métrages basé sur la trilogie Matrix des frères Wachowski, s’attaque cette fois ci à la licence de l’univers HALO avec HALO LEGENDS.
Pour cela, on fait appel à de nombreux studios d’animation japonais, Studio 4°C, Production I.G, Beetrain Inc., Toei Animation ou encore BONES, bref que du lourd si l’on s’intéresse un minimum à ce monde.
HALO LEGENDS regroupe 8 courts métrages narrant les origines de la saga de la licence lancée sur Xbox il y a une dizaine d’années, et qui jouie d’une aura quasi divine auprès de la communauté des machines de la firme Microsoft.
343 industries et Microsoft Games Studio ont été en charge des scénarios qui se doivent d’être fidèle à ce qu’attendent les fans, reste à laisser carte blanche aux différents studio d’animation pour ce projet.
Je ne suis pas connu pour être un fan de la série sur Xbox, même si j’y ai quand même joué, mais je suis très client d’Animation, quelle soit occidentale ou japonaise, c’est donc avec un œil critique plutôt sur la production de l’animation que sur l’univers des jeux que je vais rédiger cet article.

ORIGINES I et ORIGINE II
Réalisation : FUTAMURA Hideki
Production : Studio 4°C
FUTAMURA a déjà eu l’occasion de travailler sur ce genre de projet, en effet, il était aux manettes de Second Renaissance et Beyond pour la série Animatrix, c’est donc en terrain connu qu’il réalise ces deux courts métrages pour HALO LEGENDS.

- Il y a 100 000 ans, les forerunners, une civilisation très avancée, voit arriver un parasite dans la galaxie, sachant la bataille perdue d’avance, ils prennent la lourde décision d’éradiquer toute forme de vie et d’intelligence dans le système solaire. Le HALO est alors créé et disséminé un peu partout dans la galaxie.
Tout se passe comme prévu et les différentes races sont réintégrées sur leur planète, mais l’humanité toujours avide de richesse ne sait faire qu’une chose, la guerre.
Elle devra cependant mettre de côté sa haine pour s’unir face à un ennemi commun, le Covenant !

C’est une voix off, celle de l’intelligence artificielle aperçue au début, qui nous accompagne durant ces deux premiers épisodes, l’ambiance musicale ayant de la peine à émerger, il faudra vous en contenter.
Pour l’animation, cela n’est qu’une suite de travellings à l’animation sommaire, est ce voulu par le cahier des charges ou un choix délibéré du réalisateur pour faire ressortir un peu plus les racines de la Saga?

LE DUEL
Réalisation : YAMAZAKI Hiroshi
Chara Design : SEKIKAWA Naruhito et KIZE Kazuchika
Production : Production I.G
C’est donc le studio Production I.G, à qui l’on doit Ghost In The Shell, Jin Roh, Blood the last vampire et bien d’autres, qui s’occupe de ce troisième épisode. Et c’est avec deux chara designers qui ont œuvrés sur les films cités à l’instant et un réalisateur ayant travaillé sur le cinquième épisode du très bon KARAS que l’aventure est lancée.

- Le gradé Arbiter des Sangheilis est en conflit avec le reste de l’alliance, car celle ci souhaite coloniser d’autres systèmes. Il a contre lui Haka qui n’attend qu’une chose, la place d’Arbiter pour conduire les troupes vers un destin plus glorieux. Digne d’un samurai, Arbiter n’a que faire des offrandes et des objectifs de l’alliance, celui ci ne se laissera pas faire et défendra son honneur même s’il doit y laisser la vie.

Ce troisième épisode est assez particulier, car le parti prit graphique est inhabituel pour un animé. Réalisé tout en 3D, le rendu est assez proche de la Full Motion Vidéo que l’on pouvait rencontrer dans les séquences animés durant les années 90 sur Saturn, par exemple.
Malgré tout, une fois l’étrange sensation passée, l’ambiance et l’univers choisi pour cet opus font leur effet.
Dans une espèce d’Uchronie, ou les aliens se retrouvent dans un monde proche du Japon féodal avec tous ses codes de l’honneur, on nous plonge dans un style Chambara (combats de samurai), et cela peut-être déroutant pour les fans de la saga, mais le travail effectué est d’une telle qualité que l’on saura lui pardonné.

RETOUR AU PAYS
Réalisation : SAWAI Koji
Chara Design : KADO Tomoako et AMASAKI Mananu
Animation : Beetrain Inc.
On retrouve sur ce quatrième épisode le studio Beetrain Inc., qui s’est occupé de l’animation sur des productions comme NOIR, Madlax ou, plus proche de nous, Requiem for the phantom.
SAWAI a quand à lui travaillé à la réalisation d’épisodes de la série Ranma 1/2 ou comme directeur d’animation sur Patlabor le film.

- Le Covenant a envahi tout la galaxie ainsi que les colonies avoisinantes, la décision est prise de mettre en place un nouveau type de guerrier, les Spartans.
Daisy dirige l’unité Gamma, alors qu’ils sont sous le feu des tirs ennemis, à la radio elle tombe sur Ralph qui est chargé de les récupérer avec son véhicule. Elle replonge alors dans ses souvenirs ou enfant elle avait été enlevée avec 74 autres pour le projet Spartans afin de créer le guerrier ultime.

Le résultat est ce que l’on pouvait attendre avec un casting pareil aux commandes, une animation soignée et une réalisation générale bien meilleure que les « Origine », nous n’atteignons pas la qualité d’OAV (Original Animated Video), mais nous sommes au dessus de pas mal de séries.

L’EXCEPTION
Réalisation : NISHIO Daisuke
Chara Design : NAKATSURU Katsuyoshi
Production : Toei Animation
NISHIO et NAKATSURU ont travaillé sur des séries comme Dragon Ball, Dragon Ball GT ou Digimon et cela va s’en ressentir pour cet épisode.

- 1137 est un spartan, mais très maladroit, alors qu’il était transporté par un vaisseau Pélican il glisse et se retrouve sur la planète Kronky ou l’accueil 3 enfants. Le moment de calme ne va pas durer, car les Convenants lui envoient Pluton, un bio guerrier et le premier affrontement donne Pluton gagnant, mais 2 autres jeunes viennent en aide à 1137 pour un second round !

Le moment de détente de cette série, l’inspiration Dragon Ball se fait sentir dés le début, avec des phases de combats dignes des joutes entre Son Goku et Vegeta et un humour proche de celui employé par TORIYAMA, papa de Dragon Ball et Docteur Slump, dans ses œuvres. Nous sommes très loin du contexte « sérieux » de la licence Halo, et pourtant on passe un bon moment.

PROTOTYPE – SOYEZ HUMAIN
Réalisation : MURAKI Yasushi
Chara Design : SAITO Tsunenori
Production  : BONES
Responsable de titres comme Fullmetal Alchemist, Rahxephon, Eureka Seven ou Sword of the stranger, BONE n’a plus rien a prouver dans le monde de l’animation, MURAKI et SAITO ne sont pas non plus des débutants avec la réalisation de Eureka Seven pour le premier et le Chara Design de Sword of the Stranger pour le second.

- Le sergent « Fantôme » dirige la section Hadès qui a pour ordre de détruire un prototype militaire ainsi que toutes les données qui y sont rattachées, alors qu’il défend le retrait de ses hommes, il se remémore un épisode de son passé.

Comme on pouvait s’y attendre avec le studio BONES, la réalisation est IMPECCABLE, animation dynamique, et Mecha sont au rendez-vous, plus on avance dans les épisodes et plus la qualité est de mise.

BABY-SITTER
Réalisation : KANNO Toshiyuki
Chara Design : KANNO Toshiyuki
Production : Studio 4°C
Le Studio 4°C en est à son troisième épisode dans cette série, après les deux « Origine » très moyens, c’est KANNO qui se retrouve à diriger son équipe, directeur de l’animation sur la série Black Lagoon, il est donc habitué à ce genre de production.

- Des membres de l’ODST, les Hells Jumpers,  ont pour mission de se rendre sur ELIAN pour y abattre le Prophète et récupérer des données sur les ruines du lieu, mais O’Brien, une forte tête, n’a pas été choisi pour mener à bien cette mission. Pire, il devra seconder CAL-141, un Spartan envoyé pour cette tache.

Bien meilleur que les deux premiers, nous avons la une réalisation de bonne facture. Avec en plus un épisode très coloré, l’ajout de plans 3D qui ne dénaturent pas le reste du travail 2D et une bande son qui fait mouche, le Studio se rattrape de son travail précédent.


LE PAQUET
Réalisation : ARAMAKI Shinji
Chara Design : MURASE Shukou
ARAMAKI n’est plus à présenter, réalisateur sur Appleseed et Applessed Ex-Machina, c’est à lui que revient la réalisation de l’épisode introduisant le Master Chief, pour ça, il est accompagné de MURASE qui n’est autre que le réalisateur des séries Ergo Proxy et Witch Hunter Robin.

– Le Master Chief et son unité ont dix minutes récupérer un colis tombé aux mains de Covenants, digne d’une mission suicide, l’équipe va mettre tout en œuvre pour atteindre son but !

Réalisé tout en image de synthèse, ce dernier épisode se présente comme l’apothéose de la série, thème musical de Halo, explosions, et combats épiques viennent clore la série en beauté.

Voici ce que l’on peut dire du premier DVD sur HALO LEGENDS qui dure près de 2 heures, le second DVD apporte un complément sur la réalisation des épisodes et sur l’univers HALO.
Chaque épisode y est décortiqué, de la rencontre entre les équipes de 343, Microsoft et les studios d’animation au résultat final tout est passé au crible.
Au total, c’est plus d’une heure vingt de bonus dans les coulisses du projet HALO LEGENDS.
Un Bonus exclusif au Blu-ray revient sur l’élaboration du jeu depuis sa création et sur le phénomène HALO.

Au final nous avons un produit bien fini qui saura ravir les fans de l’univers, de japanimation et les curieux.
Les DVD et Blu-ray sortent le 17 février prochain au prix de 19,99€.

About the Author

-

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>