Published On: mer, nov 20th, 2013

[TEST]Grand Theft Auto V

GTAV_CoverSeptembre, un mois choisi par Rockstar pour écraser le marché du jeu vidéo avec un seul titre, Grand Theft Auto V. Annoncé dans un premier temps pour le mois d’avril puis repoussé pour des raisons « techniques », le jeu s’est invité en cette rentré 2013 et elle sera à jamais marquée par ce blockbuster qui va établir de nouveaux records. 5 ans qu’il était attendu, 5 ans où les fans ont du se contenter d’un excellent Red Dead Redemption et d’un « critiquable » Max Payne 3, en passant par L.A. Noir. Durant ces cinq années, nous avons eu droit à bon nombre de rumeurs, dont une majorité était totalement infondée. Mais aujourd’hui, GTA V est là, et bien là. Que faut-il retenir de ce jeu qui vaut un quart de milliard de dollars (coût de développement et marketing) où plus de 300 personnes ont travaillé ?

GTAV_TenusDès l’annonce, Rockstar a été plus ou moins clair, dans GTA V vous n’aurez plus à tenir le rôle d’un protagoniste, mais bien de trois personnalités distinctes. Michael, père retraité, Franklin, petit caïd du ghetto et enfin Trevors, un psychopathe complètement barge capable de tout (surtout du pire). Beaucoup on de suite fait des rapprochements de « styles » et/ou d’images entre ces trois personnages et ceux que vous avez pu incarner dans les précédents opus (GTA Vice City, GTA San Andreas et GTA IV). Mais est ce que la mayonnaise va prendre aussi bien que Rockstar nous le promet depuis plusieurs mois à coup de communiqués et de trailer ?

[Spoil](NDR : oui déjà un spoil, et alors ?) Avant de présenter ces personnages, il est bon d’introduire, comme l’on fait les développeurs au début du jeu, l’histoire, ou du moins, les origines de ce GTA V. En effet, Michael et Trévors sont des compagnons de braquage, mais il y a une dizaine d’année, l’un d’entre eux à mal tourné envoyant Trevors à l’ombre et Michael entre quatre planches… ou du moins c’est ce qui avait été annoncé par la police et ce que croyait Trevor durant toutes ces années….[/Spoil]

GTA5-jimmyComme avec GTA IV en son temps, GTA V pointe du doigt les dérives de notre système, de notre mode de vie, pour résumer : de notre société. Le capitalisme, les réseaux sociaux, la TV réalité en prennent pour leur grade et servent de toile de fond à toute cette histoire, toutes ces histoires. Des thèmes qui vont parfaitement s’entremêler avec les aventures que vont vivre Michael, Trevors et Franklin au travers de personnages secondaires très caricaturaux de ce que l’on pourrait trouver dans n’importe quelle grande métropole de notre époque. Un paparazzi toujours au aguets, à attendre le scoop à chaque coin de rue des quartiers de starlette d’un jour, une couple de personnes âgées souhaitant mettre la main sur des « reliques » de personnes célèbres dans ce qui est l’égal d’un Berverly Hills à Los Angeles, la nana dingue de sports, le type assoiffé de sensations fortes, un producteur de film d’un autre temps… la palette est énorme. Mais, bien évidemment le plus important, ce sont les trois amigos.

Parlons en de ces trois amigos, Michael endosse le rôle de paternel, braqueur retraité avec deux gamins sur le dos et une femme qui n’a d’yeux que pour son prof (français) de yoga… Franklin, qui vit chez sa tante, ne voit pas comment il pourrait réussir dans sa vie avec les boulets qui l’entourent et rêve de devenir quelqu’un, d’avoir une vie « meilleure ». Enfin, Trevors… comment vous décrire Trevors… ? Trevors est un mec qui, dans un premier temps, semble être ailleurs, vivre sur une autre planète, mais en vérité, ce type a bien plus les pieds sur terre qu’on peut le penser. Impulsif, sanguin, ne réfléchissant pas la moindre seconde aux conséquences de ses actes, Trevors vit sa vie comme il l’entend et emmerde le monde. Voila les portraits que l’on peut tirer de ces trois personnages.

GTAV-PS3Bundle_9Durant le jeu, chacun des ces trois personnages aura des missions à réaliser, et il faudra même parfois basculer de l’un à l’autre durant une même mission où les trois gus auront chacun une tâche bien précise à remplir. Car si leur profile psychologique est radicalement différent, leurs aptitudes le sont également. Michael est doué pour le tir, Franklin n’est pas manchot un volant en main, quand à Trevors c’est avec d’autres véhicules qu’il prend son pied, surtout tout ce qui vole. Vous pourrez faire évoluer ces aptitudes via les activités qui permettront de monter telle ou telle compétence. Le jeu offre un grand nombre de mini-jeux ou d’entrainement à diverses activités: golf, yoga, tennis, plongé, triathlon, chasse, aller faire un tour au stand de tir, du saut en parachute, faire des courses de voitures et j’en passe… certaines introductions de ces activités durant le scénario sont assez particulières (comme le yoga) et vous pouvez suivre tout cela dans leur fiche statistiques.

GTAV_UpdateWebsite_5La star du jeu c’est bien évidement la ville qui, même si le centre ville semble moins « grand » que Liberty city, est immense dans sa globalité, car entre le centre, le bord de mer, les montagnes, les plaines etc… vous avez de quoi faire ! Ici nous retrouvons un Los Angeles « imaginaire » et ses environs avec des quartiers ayant leur propre identité. Libre à vous de vous y balader (elle est complètement ouverte de base) à pied, avec un deux roues, avec un quatre roues, en volant… ou en passant d’un protagoniste à l’autre via le système de sélection qui fera un zoom/de-zoom pour retrouver celui que vous aurez choisi dans une situation assez piquante parfois où calme. La ville regorge de contenu liés aux activités dont nous avons parlé précédemment. Il est même possible de faire dans business en achetant des commerces ou de placer de l’argent en bourse. Une petite astuce, n’hésitez pas à réaliser les missions secondaires lorsque vous croisez des personnages dans la rue… certains ont de bons plans en bourses.

Nous disions au début de ce test que Rockstar pointait du doigt les dérives de la société actuelle, avec entre autre les réseaux sociaux. Lifeinvader est le Facebook du jeu, dans celui-ci vos personnages auront leurs « amis » et il ne sera pas rare de voir quelques messages publiés sur votre mur. A cela il faut ajouter les sms, les mails qui vont un peu vous pourrir la vie durant votre aventure tellement ils seront nombreux, mais souvent utiles. Les « à côté » de Gran Theft Auto V, ce sont aussi les programmes TV avec les shows TV « racoleurs » et les séries inspirés de ce que l’on connait tous sur la TNT ou dans nos jeux vidéo.

GTAV_Los-santos-and-blaine-countyJe ne m’étalerai pas sur les possibilités de personnaliser vos véhicules (après les avoir subtilisés…), d’aller voir les prostitués ou vous rincer l’oeil dans les bar à strip-tease (ne me demandez pas pourquoi j’ai mis ces trois choses dans la même phrase… moi même je ne pense pas le savoir)… ces deux dernières activités sont plutôt de l’ordre du privé (bah quoi ?!). Si l’on ne devait juger Grand Theft Auto V que d’un point de vu technique, c’est de loin l’un des titres les plus ambitieux et impression de cette génération avec un environnement hyper riche en détails, des animations de personnages fluides et pleines de vie. Les animations justement, chacun des trois personnages qui vous est possible d’incarner à les siennes. Aussi bien dans sa démarche que lorsqu’il volera un véhicule. Trévors est plus bourrin que Franklin par exemple.

Trois personnages permet une interaction dans une grand nombre de mission, on l’a vu dans les trailers, mais avant ces fameuses mission, notamment celles concernant les braquages, vous aurez à choisir les membres de votre équipe pour réussir au mieux cette mission. Un gars bon en électronique, un autre en conduite, un au tir etc., on va dire que cela sera selon l’approche choisie (à la dure ou à la cool) Cela permettra d’être plus tranquille pour rapidement vous retrouver dans des moments clés où il faudra basculer entre vos trois protagonistes pour mener à bien votre mission. Mais attention car la qualité à un coût et meilleurs seront vos « assistants » plus leur pourcentage sur la somme du braquage sera grande.

GTA_Online_CashBon, vous avez maintenant terminé la campagne solo du jeu et vous n’êtes toujours pas rassasié ? Le multi arrive pour vous achever avec GTA Online. Après les problèmes rencontrés au lancement de ce jeu dans le jeu, Rockstar a décidé se racheter auprès des joueurs en proposant un pack d’argent en jeu pour ceux ayant commencé le multi en octobre. Plus qu’un mode online classique qui viendrait rajouter un peu de durée de vie à l’expérience solo, on a ici l’impression de commencer un nouveau jeu.

Tout commence avec la création de votre personnage avec une première bonne surprise au niveau des options de personnalisation. A la manière d’un MMO, vous pourrez choisir l’aspect physique de vos ancêtres, ce qui définira les trais de votre avatar. La répartition des points de compétences est aussi originale puisqu’elle se présente sous la forme de votre planning quotidien. Explication: vous répartissez les heures d’une journée classique entre différentes activités (glandouille, famille, travail légal, illégal etc.) ce qui façonnera un peu plus les statistique de votre Niko Bellic en herbe. Votre nouvelle aventure commence donc maintenant. Vous débarquez à l’aéroport de Los Santos accueillit par Llamar, le pote de Franklin, et il apporte avec lui pas mal de bons plans pour vous remette en selle directement, et très vite, vous vous rendrez compte du nombre incroyable de possibilités qui vous sont offertes.

GTAV_HierarchieCrewAccompagné de 7 autres joueurs, vous arpenterez les rues de Los Santos en guise de plus grand lobby jamais vu dans un jeu, tout support confondu. Vous aurez ainsi la possibilité de démarrer n’importe qu’elle activité en vous rendant à un point précis de la carte. Saut en parachute, courses, missions, etc. vous n’aurez que l’embarras du choix. Cependant, souvent, avant de pouvoir jouir de ces activités, vous allez déjà devoir survivre aux 7 lascars qui se baladent sur la carte. Rien ne vous empêche de canarder les joueurs qui partagent tranquillement le lieu avec vous, malheureusement (ou heureusement c’est à vous de voir), cela va vous arriver très régulièrement. Tuer un joueur dans le « lobby » ne rapportant pas d’expérience et ne représentent pas d’autre intérêt que d’apporter du piquant au jeu. Vous allez devoir être sur vos gardes.

Un conseil, il faudra régulièrement déposer l’argent gagné durant les parties sur votre compte en banque pour éviter de vous faire dévaliser à la moindre mauvaise rencontre. Car oui ici l’argent est plus qu’important, il est primordial ! Cela vous permettra d’acheter de nouvelles armes, munitions, vêtements, véhicules et même biens immobiliers. Pour faire fructifier vos actif, vous aurez la possibilité de parier sur une hypothétique première place à chaque partie. Si vous y arrivez, vous doublerez la somme de votre pari, et au passage vous chiperez quelques dollars aux fous ayant osés parier contre vous.

GTAV_MultiL’autre nerf de la guerre est représenté par les RP (points de réputation). Cela sera l’indicateur faisant office d’XP pour mesurer votre progression dans GTA online. Vous en gagnerez en accumulant les parties et les bons résultats, en effectuant certaines actions durant les activités (passer un checkpoint dans une course, tuer un adversaire…). Une fois que vous gagnerez en niveaux, vous viendra surement l’envie de jouer avec vos amis. A l’inverse de la majorité des modes multi sur consoles, Rockstar a vraiment développé des outils pour permettre aux gens de se retrouver facilement via son système de crew. A la manière d’une guilde, ce système est directement relié à la plateforme de l’éditeur : le social club. Ici rien de plus simple, vous crée un crew en quelques clics, invitez vos amis et définissez les rôles de chacun, les couleurs et signes distinctifs du groupe. Un outil assez développé vous permettra même de créer votre propre logo (personnellement j’ai dû passer 1 heure juste sur la création du logo tant l’outil est complet). Une fois votre crew formé, vous pourrez ainsi gagner un bonus en jeu en fonction des performances de votre équipe… bref que du bonheur.

CritbleVous l’aurez compris, le contenu de Grand Theft Auto V est tout simplement colossal aussi bien en solo qu’en multijoueur (surtout avec des mises à jour qui arrivent) et Rockstar est connu pour la qualité des ses histoires aux personnages forts (mention spéciale pour le jeu d’acteur du personnage de Trevors), mais aussi pour construire ses contenus multijoueurs sur la durée. Une nouvelle fois nous nous retrouvons avec une bande son énorme, un scénario excellent, des possibilités de gameplay que l’on attendait pas et c’est tout à fait normal qu’une fois en main, on a dû mal à se passer de Grand Theft Auto V. Un bel exploit de la part de l’éditeur qui a réussi à repousser les limites du genre sur cette génération… chapeau bas.

About the Author

-

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>