Published On: lun, déc 9th, 2013

[TEST]WRC 4, avec volant

wrc-4-PochetteComme pour les sports collectifs que sont le basket-ball ou le football, mais aussi pour le Formule 1, il y a un sport mécanique qui a droit à sa version « mise à jour » chaque année. World Rally Championship 4 (WRC 4 pour les intimes) se présente à nous dans une version 2013 pleine de promesses que nous ont fait Milestone et BigBen (qui édite le jeu). Après deux éditions sans véritables prétentions et qui ont fait dans la facilité, que vaut donc ce WRC 4 ?

WRC4-PR-SCREENSHOT1-02Il faut vous prévenir de suite, nous avons testé le jeu sur Xbox 360 avec un volant à retour de force officiel Microsoft. Bon, vous êtes prévenu, alors attaquons dans le vif du sujet avec ce que le jeu propose comme modes de jeu. Spéciale Rapide, Mode Rallye, Carrière et Multijoueur sont ceux qui nous intéresse le plus et plus particulièrement le mode Carrière. Après avoir créé votre pilote et son environnement d’équipe (manager, copilote etc.), vous passez par un rapide tutoriel qui vous permet de vous familiariser avec la conduite au volant de votre Ford Fiesta en FIA WRC Junior, qui n’est pas des plus difficile, il faut l’avouer. Mais ça, nous en reparlerons un peu plus loin dans ce test car là, il va falloir faire ses preuves en tant que Rookie et attirer la convoitise (très rapide si vous êtes bon pilote) des grandes écuries.

WRC4_Photo0619Chaque Rallye, au nombre de treize, est découpé en journées, elles même découpées en spéciales (pour un total de soixante dix-huit tracés). Notons que chaque Rallye est présenté en vidéo (comme on l’a déjà vu dans un autre jeu de Milestone: Moto GP 13. Il faut cependant avouer que ce n’est pas cela qui vous fera devenir un meilleur pilote dans le rallye en question, mais plus les indications de votre copilote et/ou celles vous indiquant le type de surface et son pourcentage, histoire d’aller faire un tour dans les réglages pour choisir les bons pneus et jouer sur la hauteur de vos suspensions, longueur des rapports etc. Du très basique, qui manque cruellement de profondeur dans les possibilités pour faire baver de plaisir les dingues de réglages au millimètres.

WRC4_Photo0713Durant votre progression en carrière, vous pourrez consulter votre boite courrier, les dernières informations de votre championnat et celles des championnats des catégories supérieures, les classements etc. Profitez bien de votre bureau, car c’est surement l’endroit le plus « classe » du jeu. Car, même si le moteur de jeu d’un point de vue gameplay est assez bon, avec une conduite procurant de bonnes sensations au volant, les graphismes quand à eux sont d’un autre âges avec l’arrivée des consoles de nouvelle génération et même pire, avec d’autres eux présent sur les plateformes où est sorti WRC 4. Même Race Driver GRID, qui date pourtant de 2007, est très loin devant pour le rendu de l’environnement, et pourtant, dans WRC 4, on ne peut pas dire qu’il fallait sortir le bleu de chauffe pour quelque chose de plus impressionnant. Ok, on a des variations météorologiques avec des pistes humides ou enneigées, ainsi que des variations de l’heure de la journée et vous aurez à courir parfois avec une luminosité moindre. Je ne sais pas si je dois vous parler de la vue cockpit qui n’est pas ce qui se fait de mieux à ce jour, même si celle de la catégorie reine est plus travaillée. Et là où vous allez prendre une douche froide, c’est avec les temps de chargements avant chaque rallye, et avant chaque spéciale. Pourquoi sont-ils si longs pour un tel rendu ? On se pose encore la question à la rédaction.

WRC4_Photo0753Malgré ça, il faut donner sa chance au jeu, surtout lorsque l’on arrive au très haut niveau: le WRC. Là, vous en avez sous le capot et il faudra vraiment être précis au moment de vos entrés dans les virages et n’écouter QUE votre copilote (ou votre voiture pour quelques indications sur votre conduite). Vous pouvez d’ors et déjà mettre un pain à votre pote qui vient tous les week-end pour jouer avec vous s’il ne tient pas sa langue durant vos spéciales ! Et si je parle de faire attention à votre conduite, c’est surtout pour éviter les cailloux en bord de routes, les arbres et autres murets qui pourraient endommager votre beau joujou à quatre roues et en perturber sa tenue de route. Oui, car même si les réglages sont chiches, les dégâts sur votre véhicule ont un impact sur lui et vous l’aurez dans l’os si jamais ils sont trop importants et que vous êtes dans l’incapacité d’effectuer les réparations (vous ne le pouvez que deux fois par journée).

WRC4-PR-SCREENSHOT1-03Les tracés, parlons-en justement avec des types de surface en bitume, gravier, boue; plus ou moins longs avec une dizaine de bornes au maximum, et comme dit plus haut, il faudra être attentif car les virages sont nombreux et parfois très serrés, voir dangereux comme avec des ravins ou des bosses juste avant de devoir tourner. L’idéal, pour être sûr de claquer un chrono à faire pâlir Sébastien Loeb, c’est de rouler, rouler encore et encore pour tenter d’apprendre les endroits « chauds » de chaque spéciale (et de ne pas lésiner sur l’utilisation du frein à main quand c’est nécessaire dans les épingles). Et si vous voulez même pimenter l’affaire, il est fortement conseillé de changer la difficulté dès le début au risque d’atomiser la concurrence et du coup de perdre en challenge face à l’intelligence artificielle.

WRC4_Photo0443-2Voila pour les grandes lignes du mode carrière car les autres modes sont assez communs avec Spéciale Rapide qui permet de jouer une spéciale précise d’un rallye précis avec une voiture précise. Quand au multijoueur, on n’y trouve, hélas, pas grand monde et nous n’avons pu nous y faire les dents dans de bonnes conditions. Donc, vous avez plus de chance de vous amuser avec des amis en local avec le hot seat (quatre les uns après les autres) et dans les mêmes configurations de courses (spéciale uniquement, rallye entier ou carrément un championnat). Libre à vous d’imposer et de subir l’ajout ou le retrait d’aides etc.

CritvertNous arrivons à la conclusion de ce test de WRC 4… Alors faut-il se jeter dessus ? Si vous êtes fan de cette discipline de sport mécanique, OUI. Oui, car vous n’avez rien d’autre de toutes les façons et qu’en plus le jeu bénéficie de la licence officielle et que si l’on fait abstraction à la qualité globale des graphismes ou des temps de chargement, le jeu est loin d’être mauvais. Il est même plutôt bon dans son genre, et la conduite est agréable, au volant tout du moins.

CritoraSi vous n’est pas fan de la discipline, que pour vous un jeu de voitures doit être varié, beau, riche et complet. Passez votre chemin, vous trouverez bien plus complet ailleurs sans trop d’effort.

About the Author

-

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>